Role de l’avocat

Le rôle de l’avocat

Débat régulier concernant le rôle de l’avocat. Si vous passez par une OAA, vous n’avez pas à vous poser de questions, vous payez l’OAA et l’OAA se charge de tout.

Pour ce qui est des adoptions individuelles, les avis sont partagés. Rien dans les textes de loi n’oblige un couple ou un célibataire de prendre un avocat. Sur le site de la MAI, il est mentionné pour certains Etats “le ministère d’un avocat n’est pas obligatoire” (Paraiba, Sergipe) ou “le recours à un avocat privé est interdit” (Bahia). Pour les personnes qui ne connaissent pas bien le pays et décident de faire une adoption individuelle, il est important d’avoir un contact sur place. Quelqu’un qui connaît le monde de l’adoption. Pour trouver la bonne personne, il faut fouiller, demander des adresses sur les newsgroups, se renseigner avec les moyens du bord et aux consulats Français, et surtout s’assurer que l’avocat en question est quelqu’un d’honnête et de réputation.

Que fait cet avocat sur place?

Bonne question. Il est sûr que ce contact sur place peut servir de traducteur, vous trouver un logement, vous accompagner dans vos démarches. Vous me direz que n’importe qui peut faire ce genre de travail. Pour le rôle juridique de l’avocat, il pourrait être en fait représentant substitut de la CEJA qui n’a pas forcément le temps et les moyens de faire le travail (Est-ce possible?). D’autre part n’oubliez pas que vous aurez des enfants avec vous, et il est préférable de se décharger des papiers à faire et jouer avec les enfants plutôt que de passer un temps fou pour les traductions, le passeport et les discussions avec le juges. (Concentrez vous sur les enfants)